Bonne année la médiation !

mediation numérique2012. En cette période de crise et d’incertitudes, un livre blanc sur notre métier s’écrit en ce moment même. Tandis qu’approche des élections dont on ne sait pas vraiment si elles annoncent la fin d’un modèle ou un disque rayé, j’ai eu envie de souhaiter une bonne année à la médiation.

Que l’on soit dans une MJC, une médiathèque, un Centre Social, un EPN, que notre public soient des enfants, des adolescents, des retraités, des immigrés ou des demandeurs d’emplois, nous ne voulons être en ces lieux ni de stricts formateurs trop formatés ni de simples animateurs peu animés. Et que cherchons-nous donc à faire ? Passeurs, facilitateurs, animateurs, nous faisons du pointillisme social : petit à petit, jour après jour, en accompagnant quelqu’un sans le diriger, en le conseillant sans le dominer, nous changeons peu à peu non pas le Monde mais notre monde. Celui dans lequel nous vivons tous les jours, celui que nous connaissons le mieux. Notre territoire, sans connotation de possession ou de supériorité, mais plutôt de familiarité. C’est le lieu où nous-mêmes, nous cherchons à être heureux, non dans un bonheur égoïste, mais au sein de nos proches, géographiquement parlant.

Passeurs centrés sur l’individu, nous avons accompagné et changé des gens avec la volonté de les aider. Tous, nous pouvons en tirer une fierté légitime, qui s’accompagne forcément d’une responsabilité : notre influence leur a-t-elle été vraiment bénéfique ? Nous essayons, point par point, de former un tableau constructif, durable, là ou il y avait un amas de couleurs discordantes…

Bien sûr, ce métier peu connu est exposé à la critique. Que lui reproche t-on, de quoi nous plaignons nous ?

Beaucoup de gens ignorent cette fonction, d’autres la supposent, et le trop peu qui la connaît en ignore souvent le rôle essentiel. Ils ont parfois l’impression que l’on passe notre temps à causer, sans changement notable, comme si nous tournions des phrases en boucle, un Sisyphe et son rocher…

Nos financeurs nous paient peu, en dépit des qualifications acquises – tant théoriques que pratiques. Sur ce point, il reste beaucoup à faire pour valoriser ce métier et son importance dans la société.

La médiation est un travail qui prend du temps, ou parler est la base de notre métier, la base du changement. Il s’agit « d’animer » des gens pour qu’ils volent de leur propre aile, pas de leur donner des ordres. C’est cela qui donne des résultats durables, là ou la répression n’a qu’un atout : quand on veut des résultats tout de suite on les a, même s’ils ne sont pas garantis pour le lendemain. Bien sur, tandis que nous avançons, discrètement mais sûrement, d’autres pondent des lois ou des réformes dès qu’un enfant se tord la cheville dans une cour de récré ou qu’une vielle dame se fait renverser par un bus. Et cela passe à la télé. Mais tous, nous savons ce qui est le plus constructif des deux.

Je pense que notre métier fait monter la jauge de bien-être d’une société. Par la socialisation, nous amenons les gens à relativiser leur situation et leurs difficultés par rapport aux autres. Par l’accès à la culture, nous leur ouvrons des portes qui sont autant de projets en devenir que d’espoir. Ce rôle, particulièrement en cette période, est essentiel. Ce n’est pas pour rien qu’en temps de crise, les animateurs socioculturels sont particulièrement recherchés, comme le montre le rapport national de l’Enquête Besoins en Main-d’Œuvre 2011 de Pôle Emploi.
Quant un savoir transmis devient enfin maîtrisé, quand une heureuse découverte ravit, lorsque nous favorisons une rencontre qui débouche sur une relation bénéfique, personnelle comme professionnelle, notre public nous paye de sourires et de lumière dans les yeux qui valent plus que de simples merci. Quand nous rentrons chez nous, à la fin d’une journée ou d’une semaine, tous, nous avons déjà ressenti cette impression d’avoir été utiles, humainement parlant.

Finalement, en ces jours ou nous rêvons de lendemains qui chantent, les médiateurs, petit à petit, écrivent un bout de la partition.

photo credit: benhamin via photopin cc

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

A propos Emmanuel Mayoud

Médiateur Numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *